P4056535


halte diabete ter
Voilà une journée qui a permis de mieux connaître le diabète et ses complications lors de cette belle initiative qui a eu lieu au pôle animation de La Madeleine.

Si en France on ne meurt qu'exceptionnellement des complications aigües du diabète (coma), en revanche, on peut mourir des complications chroniques du diabète ou subir de graves traumatismes (cécité, amputations...)
Sur 3 300 000 diabétiques recensés (on estime qu'il y a aussi 700 000 diabétiques non diagnostiqués, soit un total de 4 000 000 de diabétiques),

30 000 décès par an, 87 000 personnes diabétiques ont perdu la vue d'un œil (entre 2007 et 2010), 8 000 personnes par an ont été amputées d'un membre inférieur...le diabète est une maladie grave.

10 % des dépenses nationales de santé sont imputable au poids du traitement et de ses complications, 18 milliards dépensés pour les personnes atteintes de diabète et 1 milliard de dépenses supplémentaires chaque année pour l'assurance maladie.

Trois objectifs
• Alerter les personnes atteintes du diabète et en premier lieu les diabétiques de type 2 sur la réalité des complications.
• Informer sur les pratiques et comportements pour les éviter ou pour les retarder
• Sensibiliser les médecins généralistes à l'importance de la prise en compte de la qualité de vie de leurs patients.

Une démarche innovante en matière de prévention des risques

La vie est complexe, contradictoire, mouvante et changeante. Le diabète, c'est tous les jours, toute la vie.
Pour l'AFD, il ne saurait y avoir un modèle comportemental idéal. Donc, ses membres n'ont pas à le prescrire, ni à le dicter. La communication s'inscrit dans la réalité. Une réalité toujours relative, contradictoire et imparfaite.

__Partager cet article_____

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn