Le RAM des pays de L’Aigle, a organisé, le samedi 26 janvier, à la maison de la petite enfance, une matinée débat sur « DES LIMITES POUR BIEN GRANDIR », animée par Isabelle Lerat, psychothérapeute familiale.
A l’heure actuelle, on entend souvent dire que les enfants grandissent sans limites, que les parents ne savent pas dire non.
Mais pourquoi est-ce si important de fixer des limites ?
Comment faut-il les établir ?
En faut-il beaucoup ?
En fonction de quoi ?

P1020319
Quel que soit son âge, l’enfant est confronté à la réalité, à des interdits et à des contraintes. Cela entraîne frustrations, colères, et angoisses. Cette confrontation à la réalité l’aide à grandir et à trouver sa place dans la société. Les limites permettent à l’enfant de trouver sa place, d’être rassuré, de distinguer ce qui est autorisé de ce qui ne l’est pas, ce qui assure sa protection et celles des autres et ce qui, à l’inverse, nuira à la vie en société. Sentiments, oppositions et désirs sont naturels et méritent d’être écoutés… sans pour autant être exaucés !
Au final, vaste sujet sur lequel une trentaine de personnes (parents et professionnelles) ont pu échanger durant 2 heures pour la plus grande satisfaction des personnes présentes qui sont reparties avec des conseils et des réponses à leur questionnement.
Pour rappel, le RAM est un lieu d’informations, de rencontres et d’échanges au service des parents, des assistantes maternelles et des professionnels de la petite enfance. Les parents et futurs parents peuvent y recevoir gratuitement des informations sur l’ensemble des modes d’accueil, des conseils sur des besoins de garde particulier et sur la législation en vigueur.

__Partager cet article_____

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn