au service de tous, partout !

> A votre écoute

a votre ecoute

 

Une question, une remarque, une suggestion ? Nous nous engageons à vous répondre dans les plus brefs délais.

EN 1 CLIC au quotidien

Carte de crédit

Paiement
en ligne

taxesejour

Taxe de Séjour

spoon knife
Les Menus

Smirtome

Déchets

attachment

Démarches
administratives

 briefcase

Marchés

publics

info

Infos 
travaux

link

Liens utiles

aid kit

Urgences

sun

Tourisme

user tie

Décideurs

man woman
Famille

 book

Ecole

happy

Jeunes

hipster

Séniors

users

Handicap

plui
PLUI

video camera

Web-TV

 mail2
Nous contacter

> LA METEO

 

 

 

Une maison de santé est lieu dans lequel les professionnels de santé exercent leur activité.
Un pôle de santé est un regroupement de professionnels de santé exerçant dans ou hors les murs, dans leurs propres locaux.

Une maison de santé ou un pôle de santé rassemble dans un secteur donné, plusieurs professionnels des Soins de Santé Primaire, médecins généralistes, infirmières, pharmaciens, kinésithérapeutes, orthophonistes, psychologues, podologues, diététiciens ... et travailleurs sociaux unis par une charte, un projet et des objectifs opérationnels concernant la santé des patients. La motivation du regroupement est variable de l'unité de lieu géographique au projet de soins affiché d'emblée.

Il est déjà démontré par au moins une étude que le regroupement de professionnels de soins de santé primaire améliore la qualité des soins appréciée sur plusieurs critères

Implanté en centre-ville historique de L'Aigle, le projet de pôle de santé ambulatoire relève d'une réponse architecturale aux multiples entrées :

- Le contexte urbain et historique

- Le contexte fonctionnel

- Le contexte environnemental

- Le contexte technique

En effet, le traitement de l'opération, dans le cadre du développement durable souhaité par le maître de l'ouvrage, et donc à l'horizon 2012 avec la nouvelle réglementation thermique, suppose un mode de construction totalement différent des habitudes dites « traditionnelles », dans l'acte de construire.

Le contexte urbain implique au projet un marquage fort, en terme de prospect, de volumétrie et donc de densité et d'occupation du terrain d'assiette, par ailleurs très enclavé, entre des bâtiments de construction, eux, traditionnels (18ème et 19ème siècle).

La fonctionnalité a elle aussi ses exigences, avec l'introduction de l'accessibilité absolue à l'échéance janvier 2015, et de la nécessité d'éclairer naturellement l'ensemble des locaux, alors que le programme est, en termes de surface, ambitieux.

Le contexte technique, non évoqué jusqu'alors, n'est pas des moindres, avec un terrain d'assiette fortement occupé au sol, sur une faible hauteur en regard de la capacité du terrain d'assiette, mais avec des planchers inappropriés et un éclairage naturel inexistant.

Désamiantage : juillet

Démolition : septembre / octobre

Notification des marchés : mi-septembre

Démarrage des travaux de construction : fin octobre 2011

Livraison : début 2013

__Partager cet article_____

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 

 


  Vivre dans le territoire...

aiglon 1 cap orne 1 ludotheque 1 mediatheques 1 mpe 1 pole animation 1

Travailler en Pays de L'Aigle

> LE TERRITOIRE

Carte interactive

> L'AGENDA

15
juin

Le Labomylette : un laboratoire artistique et social

« Un ou des artistes investissent une ville, un quartier, un village ou un croisement de routes et empruntent matière à création au quotidien des riverains.

20
juin

Waou, le nouvel ami de l'Ehpad !

Un partenariat innovant et unique entre le Centre Intercommunal d’Action Sociale des Pays de L’Aigle et Les Ecuries d’Am

22
juin

Fête de la musique à Moulins

Un programme musical riche et diversifié à Moulins la marche

28
juin

Exposition Jean Alexandre Delattre, sculpteur

« Durant tout l'été, le sculpteur sur métaux Jean-Alexandre Delattre est l'invité de la Communauté de Communes des Pays de L’Aigle pour une exposition exceptionnelle dans les vestiges de l’abbaye de Saint Evroult Notre Dame du bois.

Du côté de Facebook