• HABITAT :  La cdc accompagne les habitants dans leurs projets de rénovation énergétique

    HABITAT : La cdc accompagne les habitants dans leurs projets de rénovation énergétique

    HABITAT : La cdc accompagne les habitants dans leurs projets de rénovation énergétique La cdc déploie des dispositifs d’aides pour ses habitants Parce que rénover son logement permet de réaliser des Lire la suite...
  • BNSSA : Devenez sauveteur aquatique en plage, piscine ou camping !

    BNSSA : Devenez sauveteur aquatique en plage, piscine ou camping !

    FORMATION BNSSA 2023 : Devenez sauveteur aquatique en plage, piscine ou camping ! Le complexe aquatique et sportif, Cap’Orne, organise une formation préparant à l’examen du Brevet National de Sécurité et de Lire la suite...
  • Plan mercredi : Un nouvel accueil de loisirs à La Ferté-Fresnel

    Plan mercredi : Un nouvel accueil de loisirs à La Ferté-Fresnel

    Plan mercredi : Un nouvel accueil de loisirs à La Ferté-Fresnel Première rentrée pour les animateurs et enfants qui inauguraient aujourd'hui l'ouverture d'un nouvel accueil de loisirs à La Ferté-Fresnel. Ce Lire la suite...
  • Risle-en-Scène : La cdc investit 8,6 millions d'euros dans le centre-ville de L'Aigle

    Risle-en-Scène : La cdc investit 8,6 millions d'euros dans le centre-ville de L'Aigle

    Risle-en-Scène : La cdc investit 8,6 millions d'euros dans le centre-ville de L'Aigle En lien avec la construction de la future salle de spectacle / salle de cinéma, Risle-en-Scène, la communauté de Lire la suite...
  • Assainissement : Opération de chemisage à Moulins-la-Marche

    Assainissement : Opération de chemisage à Moulins-la-Marche

    En amont des travaux de requalification de la rue Jean Gabin, à Moulins-la-Marche en 2023, la cdc a entamé la réhabilitation des réseaux d'assainissement via un procédé appelé de chemisage. Cette Lire la suite...
  • Conseil communautaire

    Conseil communautaire

    La prochaine réunion du conseil communautaire se tiendra le : Jeudi 13 octobre 2022 à 20hSalle du conseil - 5 place du Parc - 61300 L’AIGLE L’ordre du jour sera le suivant : Administration Lire la suite...
  • Le service scolaire a fait sa rentrée

    Le service scolaire a fait sa rentrée

    Le service scolaire a fait sa rentrée Compétente en matière d’éducation, la communauté de communes des pays de l’Aigle assure la gestion et l’entretien des 22 sites scolaires de son Lire la suite...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Ca bouge en Pays de L'Aigle !

 

Couv web m

Une nouvelle publication pour suivre de près les projets et chatiers de la CdC

 

 

 

> LE TERRITOIRE DE LA CDC

Carte interactive

RAI

Rai est un village français, situé dans le département de l'Orne et la région de Basse-Normandie.

La commune s'étend sur 16 km² et compte 1 656 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2006. Avec une densité de 103,3 habitants par km², Rai a subi une baisse de 6,4% de sa population par rapport à 1999.

Entouré par les communes de Aube, L'Aigle et La Chapelle-Viel, Rai est situé à 51 km au Sud-Est de Lisieux la plus grande ville à proximité.

Situé à 211 mètres d'altitude, La rivière la risle est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Rai.

La commune est proche du parc naturel régional du Perche à environ 14 km.

Le maire de Rai se nomme monsieur Michel MAROT.




Agrandir le plan

Rai
Rai (Orne)
La mairie.
Blason de Rai
Blason
Rai (Orne)
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Intercommunalité CC des Pays de L'Aigle
Code postal 61270
Code commune 61342
Démographie
Gentilé Railois
Population
municipale
1 406 hab. (2019 en diminution de 5,57 % par rapport à 2013)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 01″ nord, 0° 34′ 52″ est
Altitude Min. 202 m
Max. 290 m
Superficie 16,03 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine L'Aigle
(banlieue)
Aire d'attraction L'Aigle
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rai
(bureau centralisateur)
Législatives 2e circonscription de l'Orne
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rai
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rai
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Rai
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Rai
Liens
Site web http://www.communederai.fr/

Rai est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie..

Géographie

Description

La commune est aux confins du pays d'Ouche et du Perche. Son bourg est à 4,5 km au sud-ouest de L'Aigle[1].

Le point culminant (290 m) se situe en limite nord-ouest, près du lieu-dit la Teunière. Le point le plus bas (202 m) correspond à la sortie de la Risle du territoire, à l'ouest.

La commune est proche du parc naturel régional du Perche, situé à environ 14 km.

Communes limitrophes

Climat

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[3]. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique altéré » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Il s’agit d’une zone de transition entre le climat océanique, le climat de montagne et le climat semi-continental. Les écarts de température entre hiver et été augmentent avec l'éloignement de la mer. La pluviométrie est plus faible qu'en bord de mer, sauf aux abords des reliefs[4].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000[Note 1]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000[3]

  • Moyenne annuelle de température : 9,5 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 3,7 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 2,5 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 2] : 14,3 °C
  • Cumuls annuels de précipitation[Note 3] : 793 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 12,2 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 8,3 j

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat[7] complétée par des études régionales[8] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « L'Aigle », sur la commune de l'Aigle, mise en service en 1997[9] et qui se trouve à 4 km à vol d'oiseau[10],[Note 4], où la température moyenne annuelle est de 10,5 °C et la hauteur de précipitations de 753,9 mm pour la période 1981-2010[11]. Sur la station météorologique historique la plus proche[Note 5], « Alençon - Valframbert », sur la commune d'Alençon, mise en service en 1946 et à 51 km[12], la température moyenne annuelle évolue de 10,8 °C pour la période 1971-2000[13] à 10,9 °C pour 1981-2010[14], puis à 11,3 °C pour 1991-2020[15].

Urbanisme

Typologie

Rai est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 6],[16],[17],[18]. Elle appartient à l'unité urbaine de L'Aigle, une agglomération intra-départementale regroupant 3 communes[19] et 11 187 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[20],[21].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de L'Aigle dont elle est une commune de la couronne[Note 7]. Cette aire, qui regroupe 32 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[22],[23].

Occupation des sols

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (74,7 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (77,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (35,6 %), terres arables (33,6 %), forêts (16,1 %), zones urbanisées (9,3 %), zones agricoles hétérogènes (5,5 %)[24].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[25].

Habitat et logement

En 2019, le nombre total de logements dans la commune était de 704, alors qu'il était de 688 en 2014 et de 655 en 2009[I 1].

Parmi ces logements, 88,7 % étaient des résidences principales, 3,7 % des résidences secondaires et 7,6 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 91,7 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 8 % des appartements[I 2].

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Rai en 2019 en comparaison avec celle de l'Orne et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi une proportion de résidences secondaires et logements occasionnels (3,7 %) inférieure à celle du département (10,5 %) mais supérieure à celle de la France entière (9,7 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 73,7 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (72,9 % en 2014), contre 64,3 % pour l'Orne et 57,5 pour la France entière[I 3].

Le logement à Rai en 2019.
Typologie Rai[I 1] Orne[I 4] France entière[I 5]
Résidences principales (en %) 88,7 78,3 82,1
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 3,7 10,5 9,7
Logements vacants (en %) 7,6 11,2 8,2

Énergie

Une centrale solaire constituée de 10 360 panneaux photovoltaïques, la seconde réalisée dans l'Orne, est réalisée en 2019 au Val sur le site pollué de 5,62 ha de l'ancienne usine de Boisthorel. Cette installation produit 3,7 GWh par an et contribue à la mise en œuvre du plan climat-air-énergie territorial de la communauté de communes des Pays de L'Aigle[26],[27].

Toponymie

La forme de Reti est attestée en 1050[28]. René Lepelley en attribue l'origine au gaulois ritu, « gué », « passage d'eau »[29].

Le gentilé est Railois.

Histoire

Antiquité

Le lieu est habité dès une époque très ancienne. La tradition industrielle de cette commune date de cette époque car il y existait des forges gauloises[réf. nécessaire].

Temps modernes

Au XVIe siècle, René d'Érard, baron et prieur de Rai, crée une usine de fabrication et de travail du fer[réf. nécessaire]. C'est de cette époque que date la forge d'Aube (localité voisine de Rai).

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

Rattachements administratifs

La commune se trouve depuis 1946 dans l'arrondissement de Mortagne-au-Perche du département de l'Orne.

Elle faisait partie de 1801 à 1982 du canton de L'Aigle, année où elle intègre le canton de L'Aigle-Ouest[30]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune est depuis 2014 le bureau centralisateur du canton de Rai

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la deuxième circonscription de l'Orne.

Intercommunalité

Rai était membre de la communauté de communes du Pays de L'Aigle, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé fin 1994 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Après une première fusion avec la communauté de communes du Pays de la Marche intervenue le qui a formé la communauté de communes du Pays de la Marche, une seconde fusion intervient dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015 avec la petite communauté de communes du canton de La Ferté-Frênel pour former le l'actuelle communauté de communes des Pays de L'Aigle dont est désormais membre la commune.

Tendances politiques et résultats

Lors du premier tour des élections municipales de 2014 dans l'Orne, la liste SE menée par le maire sortant obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, avec 441 voix (64,47 %, 16 conseillers municipaux élus dont 2 communautaires, devançant largement la liste également SE menée par Yves Le Jean, qui a recueilli 243 voix (3 conseillers municipaux élus dont 1 communautaire).
Lors de ce scrutin, 31,05 % des électeurs se sont abstenus[31]

Lors du premier tour des élections municipales de 2020 dans l'Orne, la liste menée par le maire sortant est la seule candidate et est donc élue en totalité avec 276 voix.
Lors de ce scrutin marqué par la pandémie de Covid-19 en France, 70,04 % des électeurs se sont abstenus et 16,11 % des votants ont choisi un bulletin blanc ou nul[32].

Administration municipale

Compte tenu de la population de la commune, son conseil municipal est constitué de dix-sept membres dont le maire et ses adjoints[33].

Liste des maires

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
18xx 18xx Mouchel    
Les données manquantes sont à compléter.
1959 1976 Gustave Pavé SE Instituteur - directeur d'école
1976 2005 Pierre Sevin[34],[Note 8]   Instituteur puis directeur de l’école de Rai
Démissionnaire
mai 2005 novembre 2022[35],[36] Michel Marot UMP[37] puis SE-DVD Agriculteur retraité
Conseiller général de Laigle-Ouest(2014 → 2015)
Ancien président du CUMA du Finard
Ancien administrateur au Crédit Agricole
Ancien i accesseur au tribunal paritaire des baux ruraux
Mort en fonction

Équipements et services publics

Enseignement

Les enfants de la commune sont scolarisés dans une école de 8 classes, allant de la maternelle au CM2, qui a pris en 2013 le nom de Édouard-Manceau, un auteur illustrateur de livres pour enfants, ainsi que de jeux, presse et publicité. L'école est dotée d'une cantine et d'un accueil périscolaire administrés par l'intercommunalité[38].

Enfance et jeunesse

Le centre de loisirs associatif « Bulle d’Air » est l'un des deux équipements du territoire de la communauté de communes des Pays de L'Aigle ouvert chaque mercredi et pendant les vacances scolaires[39].

Rai et Aube créent un espace jeune destiné aux adolescents âgés de 12 à 17 ans localisé au pôle animation de Rai, à la médiathèque et dans l’ancienne école d’Aube[40].

Équipements culturels

La bibliothèque municipale permet aux inscrits de lire ses livre et de visionner en streaming des vidéos[41].

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[42]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[43].

En 2019, la commune comptait 1 406 habitants[Note 9], en diminution de 5,57 % par rapport à 2013 (Orne : −3,08 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
650632476649628666636623630
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
593625637624583600626580692
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
7288701 0851 1101 0161 0131 0701 0431 145
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2019
1 1561 3461 5741 7141 7601 6511 5221 4351 406
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[30] puis Insee à partir de 2006[44].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activité et manifestations

Manifestations culturelles et festivités

  • La Journée à la Ferme qui reconstitue la ferme d’autrefois, dans une ambiance des années 50/60, et dont la 10e édition organisée à Rai par l’association des Amis de Cadichon en collaboration avec l‘Office de tourisme du Pays de L’Aigle a lieu en septembre 2022[45].
  • Le Biches Festival, dont la 7e édition se tient pour la première fois à la Ferme de Rai du 10 au , réunissant plus de 25 groupes aux tendances pop-rock, électro, rock, chansons 100 % français[46].

Sports et loisirs

En 2015, le club de football la Vedette de Boisthorel fait évoluer une équipe de football en ligue de Basse-Normandie et une autre en division de district[47].

  • Le club de basket, Basket Club du Pays de la Risle (BCPR)[48].
  • Le Vélo Club, UV Rai-Aube[48].
  • Le Club bouliste railois (boules lyonnaises)[48].
  • L'Hameçon rislois[48].
  • Le Club de pétanque railois.
  • Tonic fitness[48].
  • Le Judo club de Rai[48].

Vie associative

  • L'Amicale laïque[48] qui comprend : club des anciens, gymnastique, karaté, musculation, peinture, randonnée, tennis de table, zen, anglais, badminton et atelier chant.
  • L'Union musicale de Rai Aube Boisthorel, UMRAB[48].
  • L'Amicale des parents d'élèves, Rai vœux d'enfants[48].
  • Comité des fêtes de Rai[48].
  • La Fumée des cierges, club de moto[48].
  • Rai festivités.
  • Bulle d'air, centre de loisirs[48].
  • Projets chants musique découverte, PCMD[48].
  • Association des amis d'Alfred Swieykowski[48].

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption, du XIe siècle, de style normand et construite essentiellement en grisons. Elle comprend des voûtes romanes, des statues en bois polychrome du XVIIe siècle et des vitraux contemporains réalisés par Jean Barillet. L'église a été restaurée fin 1970[49]
  • Château de Boisthorel.
  • Musée vivant de l'énergie, fondé en 2004 dans son ancien site de Chandai et implanté en 2021 avec l’aide de la commune, de la communauté de communes du Pays de L’Aigle et du département dans les locaux datant de 1916 d'une ancienne usine d'emboutissage à chaud de métaux cuivreux. Il présente des moteurs industriels, agricoles à vapeur, à gaz, à pétrole ou diesel, des machines à vapeur, une turbine hydraulique de type Francis, un bélier, qui sont représentatifs des énergies utilisées, de 1850 à 1950, dans les petites et grandes entreprises de la commune[50],[51] (ouverture certains week-ends)[52].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Liens externes

  • « Rai », Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le ).

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes

  1. Les normales servent à représenter le climat. Elles sont calculées sur 30 ans et mises à jour toutes les décennies. Après les normales 1971-2000, les normales pour la période 1981-2010 ont été définies et, depuis 2021, ce sont les normales 1991-2020 qui font référence en Europe et dans le monde[5].
  2. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  3. Une précipitation, en météorologie, est un ensemble organisé de particules d'eau liquide ou solide tombant en chute libre au sein de l'atmosphère. La quantité de précipitation atteignant une portion de surface terrestre donnée en un intervalle de temps donné est évaluée par la hauteur de précipitation, que mesurent les pluviomètres[6].
  4. La distance est calculée à vol d'oiseau entre la station météorologique proprement dite et le chef-lieu de commune.
  5. Par station météorologique historique, il convient d'entendre la station météorologique qui a été mise en service avant 1970 et qui est la plus proche de la commune. Les données s'étendent ainsi au minimum sur trois périodes de trente ans (1971-2000, 1981-2010 et 1991-2020).
  6. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  7. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  8. Le pôle d'anilation de la commune porte le nom de ce maire.
  9. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références

Site de l'Insee

Autres sources

  1. Distances routières la plus courte selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée ».
  3. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  4. « Le climat en France métropolitaine », sur http://www.meteofrance.fr/, (consulté le )
  5. 2021 : de nouvelles normales pour qualifier le climat en France, Météo-France, 14 janvier 2021.
  6. Glossaire – Précipitation, Météo-France
  7. « Le climat de la France au XXIe siècle - Volume 4 - Scénarios régionalisés : édition 2014 pour la métropole et les régions d’outre-mer », sur https://www.ecologie.gouv.fr/ (consulté le ).
  8. [PDF]« Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (Oracle) - Normandie », sur normandie.chambres-agriculture.fr, (consulté le )
  9. « Station Météo-France L'Aigle - métadonnées », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  10. « Orthodromie entre Rai et L'Aigle », sur fr.distance.to (consulté le ).
  11. « Station Météo-France L'Aigle - fiche climatologique - statistiques 1981-2010 et records », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  12. « Orthodromie entre Rai et Alençon », sur fr.distance.to (consulté le ).
  13. « Station météorologique d'Alençon - Valframbert - Normales pour la période 1971-2000 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le )
  14. « Station météorologique d'Alençon - Valframbert - Normales pour la période 1981-2010 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le )
  15. « Station météorologique d'Alençon - Valframbert - Normales pour la période 1991-2020 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le )
  16. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  17. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  18. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  19. « Unité urbaine 2020 de L'Aigle », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  20. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  21. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  22. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de L'Aigle », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  23. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  24. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  25. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  26. « Financement participatif d’une centrale solaire au sol à Rai : Le Groupe Quénéa’ch a développé une centrale photovoltaïque au sol baptisée « Le Val » à Rai (Orne). Le groupe propose aux habitants de prendre directement part au financement », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  27. « Dans l'Orne, c'est la deuxième centrale solaire et elle peut alimenter 900 foyers en électricité : Après la première installée à Surdon et inaugurée en 2019, une nouvelle centrale solaire a été construite au Val à Rai (Orne), composée de 10 360 panneaux photovoltaïques. », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  28. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, .
  29. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), BNF 36174448), p. 206.
  30. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  31. Résultats officiels pour la commune Rai
  32. « Orne (61) - Rai », Résultats des élections municipales et communautaires 2020, Ministère de l'intérieur (consulté le ).
  33. Article L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance.
  34. « RAI - Décès de Pierre Sévin, maire honoraire », sur http://itoncom.centerblog.net/, (consulté le ) « L’ancien maire de Rai a été élu durant cinq mandats successifs et est devenu maire en 1976, en succédant à Gustave Pavé. En 2005, pour raisons de santé, il préfère céder sa place à Michel Marot ».
  35. « Maire de Rai depuis mai 2005, Michel Marot est décédé ce vendredi : Élu depuis 1989 dans la commune de Rai (Orne) où il a toujours vécu, Michel Marot était très apprécié d'habitants qui pleurent un maire à l'écoute », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  36. « L'immense émotion des habitants de Rai et des élus aux obsèques de Michel Marot, maire : Beaucoup de tristesse et d'émotion jeudi après-midi à Rai (Orne), pour le dernier hommage, après la disparition du maire de la commune, Michel Marot, le 11 novembre dernier », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Il s’était engagé depuis 1989 comme conseiller municipal puis plus tard comme adjoint et fut maire durant 17 ans. Elu en 2005, réélu en 2008, 2014 et 2020 ».
  37. « Cantonales à L’Aigle : Michel Marot suppléant UMP : Véronique Louwagie, candidate aux cantonales sur le canton de L’Aigle-Ouest, a choisi Michel Marot comme remplaçant », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  38. « École Édouard Manceau », sur http://www.communederai.fr (consulté le ).
  39. « Le centre de loisirs de Rai, un mode de garde ludique et sécurisé chaque mercredi : Lors de l'assemblée générale, l'association de Rai (Orne) a décidé de ne pas augmenter les tarifs, malgré les coûts supplémentaires », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  40. « Les communes de Rai et Aube s'associent pour créer un nouvel espace jeune : Les deux communes de l'Orne travaillent main dans la main pour ouvrir un lieu pour les ados âgés de 12 à 17 ans. Consoles, jeux de société et musique seront au programme », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  41. « Bibliothèque municipale de Rai. 4 500 vidéos à la demande accessibles aux adhérents : La vidéo à la demande ce n'est pas seulement à la télé. C'est aussi avec la bibliothèque de Rai où 4 500 films sont disponibles », Le réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  42. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  43. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  44. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  45. Marantine Mauguin, « Une journée à la ferme » revient à Rai avec un programme chargé en démonstrations : Dimanche 18 septembre, dès 10 h à Rai (Orne), découvrez une ferme d'antan comme vous n'en aviez jamais vu. Au programme, théâtre, expositions et des animations », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  46. « A la Ferme de Rai, tout le programme du Biches Festival avec plus de 25 concerts : La 7e édition du Biches Festival a lieu du vendredi 10 au dimanche 12 juin 2022 à la Ferme de Rai. Au programme, plus de 25 concerts avec des artistes talentueux », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  47. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – Vedette de Boisthorel » (consulté le ).
  48. a b c d e f g h i j k l m et n Page des associations du site communal
  49. « Patrimoine », Découverte, sur http://www.communederai.fr (consulté le ).
  50. Cyrine Hashemi-Olia, « Qu'est-ce que le musée de l'énergie à Rai nous dit sur le passé industriel du territoire ? : Le musée de l'énergie que vous avez sûrement dû connaître à Chandai s'est installé il y a 1 an et demi à Rai (Orne) », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  51. « Le musée vivant de l'énergie de Rai ouvre ses portes ce dimanche 14 août : Venez découvrir les machines à vapeur, les moteurs industriels et autres mécanismes au musée vivant de l'énergie de Rai (Orne). Le lieu culturel ouvre ses portes dimanche 14 août », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  52. Site du musée
  53. r Marantine Mauguin, « A Rai, le poney club du Bel Amour ouvre ses portes pour la première fois : Le poney club de Bel Amour à Rai (Orne) ouvre ses portes dimanche 11 septembre. L'occasion pour Sabrina Raimbault de présenter les cours qui y seront dispensés », Le Réveil normand,‎ (lire en ligne, consulté le ).
.

__Partager cet article_____

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

La CDC recrute

 bnadeau emploi

Améliorer son Habitat, c'est parti !

 

Capture decran 2021 06 03 a 13.55.25